La discorde

La discordeLes camions de la discorde.La campagne électorale aurait-elle commencé à Cozes ? Des affiches ont été apposées sur des panneaux d’affichage public, et de toutes évidences, leur contenu est plutôt dur à l’égard du premier magistrat de la commune.Au travers de ces tracts, l’ADRCC reproche à la municipalité plusieurs points.Tout d’abord, elle dénonce un certain laxisme de la part des élus qui laissent circuler de nombreux poids lourds sortant de la carrière de Grézac, en centre-ville.

Ces poids lourds «dégradent les voies de circulation» et «font peser un sentiment d’insécurité à l’égard des riverains et des piétons».

Il est aussi reproché au maire et conseiller général du canton de Cozes de ne pas intervenir auprès du responsable de la carrière pour l’obliger à faire couvrir d’une bâche les camions qui sortent de son établissement, alors que celui-ci s’y était engagé.

L’ADRCC revient sur la déviation des poids lourds qu’elle réclame depuis longtemps.

Enfin, elle reproche au maire d’avoir laissé partir le vélo-rail de Cozes pour Saint-André-de-Lidon.

Concernant le bâchage des camions, Daniel Hillairet dit avoir rencontré dernièrement le responsable de la carrière, Boris Haouassi.

Concernant le départ du vélo-rail de Cozes pour Saint-André-de-Lidon, Daniel Hillairet précise que «la mairie n’a absolument rien à voir dans la décision prise par Daniel Claret, responsable de la société gérant le vélo-rail».

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.