Une science devenue très politique

Une science devenue très politique« L’écologie : une science devenue très politique ».Michel Lamy, chercheur en biologie et écologie, animera un café des sciences demain sur le thème «L’écologie en question».Émilie Savoye, du Parc de l’estuaire, et Michel Lamy co-organisent ce café des sciences.Vulgariser la science, sensibiliser le grand public et «rendre la science culturelle» : trois missions pour la Fête de la Science, créée en 1991 et dont la 22e édition se termine demain, partout en France.

Un thème que connaît bien Michel Lamy, chercheur en biologie et écologie, ancien professeur à la faculté des sciences de Bordeaux 1 et auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique.

Des interactions définies comme des écosystèmes, seulement en 1935.

Pour le chercheur, l’écologie a ceci de passionnant qu’elle est passée du statut de science à celui de philosophie, puis de politique.

«Mai 68 a été le déclencheur du mouvement écolo et, dès 1971, le Premier ministre Jacques Chaban-Delmas a créé un ministère de l’Environnement, qui a toujours existé depuis», précise Michel Lamy.

Café des sciences sur le thème «L’écologie en question» demain, à 15 heures, au Parc de l’estuaire, 47, avenue Paul Roullet, à Saint-Georges-de-Didonne.
de Sud-Ouest par coraline bertrand

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.