D’éternels remous

D'éternels remousD’éternels remous au sujet des crues et inondations.Le syndicat mixte de l’estuaire peine à convaincre les communes rurales qu’elles n’absorberont pas les crues pour protéger Bordeaux.Jérôme Naron a tenté de défendre hier encore la philosophie qui sous-tend à l’élaboration du (1)Papi de l’aire urbaine de Bordeaux.Le syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire de la Gironde (Smiddest) ne tient pas tous les jours une réunion de comité syndical avec une vue directe sur l’objet de ses attentions.

Le comité syndical a pris connaissance hier d’un nouveau scénario de protection de cette aire urbaine en cas de crue.Il ne s’agit plus d’empêcher toute submersion dans les zones d’habitat dense, mais d’y réduire les risques.

L’idée serait, dans ce scénario, de maintenir plus de zones inondables, mais avec un niveau plus faible d’élévation de l’eau.

C’est du moins ce que laisse penser l’intervention du maire de Saint-Genis-de-Saintonge et vice-président du Conseil général de Charente-Maritime hier matin.

Quand je vois que ce débat n’a lieu qu’avec les gens de la Communauté urbaine de Bordeaux, ça m’échauffe les oreilles.

(1) programme d’actions de prévention contre les inondations.
de Sudouest par Ronan Chérel

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.