Le premier Citadis Compact

Le premier Citadis Compact Le premier Citadis Compact.Une semaine tout juste après l’annonce de la mise en oeuvre d’un plan d’économies qui va entraîner la suppression de 1 300 emplois à l’échelon mondial, dont 80 en France, Alstom ouvrait jeudi les portes de ses ateliers d’Aytré pour dévoiler le premier Citadis Compact.Petit bijou de technologie, ce nouveau tramway est la preuve roulante que tout va bien pour le site rochelais.Selon la direction, l’usine ne serait en effet pas concernée par le plan de restructuration.

Le lever de rideau d’hier se tenait à l’occasion de la venue sur le site rochelais de la présidente de la Région et d’une délégation d’élus de l’agglomération d’Aubagne, la première collectivité à avoir opté pour le Citadis Compact et acheté huit rames dans le cadre du lancement de son réseau de tramway.

L’agglomération d’Avignon est également sur les rails.

Enfin, Alstom qui porte une attention particulière à l’écologie, utilise 80 % de matériaux recyclables.Le tramway Citadis voit alors le jour et rencontre très vite un franc succès.

Ainsi, depuis son lancement, 1 700 rames ont déjà été vendues et 1 500 sont en circulation dans 43 villes du monde, dont 21 en France.

Au coeur du site rochelais, qui fait partie de la branche Alstom Transport, les visiteurs ont donc pu découvrir sur des chaînes de finition distinctes des tramways Citadis mais aussi des TGV duplex (à deux niveaux).

Sur le Citadis, c’est très différent, on travaille sur plusieurs modules en parallèle et les cabines sont pré-équipées.On assemble ensuite les modules pour former la rame.

Autre avantage, la dimension de la rame est modifiable tout au long du cycle de vie du tramway.
de Sudouest par Stella Dubourg

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email