La 4G s’étend en ville

La 4G s’étend en villeLa 4G s’étend en ville, le point en Charente-Maritime. C’est quoi au juste la 4G ? Parce que finalement tout le monde – du moins ceux qui sont accros à la téléphonie mobile – en parle mais bien peu savent expliquer ce qui se cache derrière ce chiffre et cette lettre. Que peut nous répondre un spécialiste de la technique? « La 4G est la 4e génération des standards pour la téléphonie mobile.

Elle est le successeur de la 2G et de la 3G (on s’en doutait un peu, NDLR). Elle permet le « très haut débit mobile », c’est-à-dire des transmissions de données à des débits théoriques supérieurs à 100 Mb / s voire supérieurs à 1 Gb / s. »

En pratique, les débits sont de l’ordre de quelques dizaines de Mb / s selon le nombre d’utilisateurs, puisque la bande passante est partagée entre les terminaux actifs des utilisateurs présents dans une même cellule radio.

Toute l’équipe commerciale et technique de l’opérateur était réunie pour fêter le lancement de la 4G à Rochefort, Saint-Hippolyte, Tonnay-Charente et Vergeroux.

Concrètement, depuis un smartphone ou une tablette avec terminal 4G et forfait 4G bien sûr, plus besoin d’attendre pour regarder la télé ou charger une vidéo.

Orange, qui propose une offre de bienvenue jusqu’au 31 décembre (en payant à vie, un euro de plus sur son abonnement actuel), s’est engagé à couvrir 50 % de la population d’ici fin 2013.

Sans antennes supplémentaires, mais avec des fréquences plus performantes en terme de débit et de couverture.

Pour ceux qui n’auraient pas bien compris, cela signifie en clair que la 4G va à peu près dix fois plus vite que la bonne vieille 3G (toujours en service) et que la qualité du son et des images serait nettement meilleure.

Télécharger des applications, des jeux, des vidéos, des musiques en un battement de cil sur des appareils – smartphones et tablettes – évidemment adaptées à la 4G et avec les forfaits qui vont avec.

La 4G, attendue par certains comme le messie (ou comme le Père Noël, tout dépend des convictions de chacun) de la téléphonie mobile, arrive petit à petit dans le département.

Les trois principaux opérateurs, Orange, SFR et Bouygues, mettent les bouchées doubles pour que leurs réseaux soient «couverts» dans les meilleurs délais.

La mise en place de la technique n’a nécessité aucun gros travaux sur le matériel émetteur déjà existant : «Nous utilisons nos antennes 3G que nous avons simplement modifiées», explique Julie Calvet, responsable de la communication de l’opérateur.

En service depuis avril à La Rochelle, la 4G d’Orange arrive maintenant du côté de Rochefort et Royan.

La semaine dernière, Orange a lancé en grande pompe simultanément dans ces deux villes son haut débit.

«Tout Royan, mais aussi Saujon, Saint-Georges-de-Didonne et Saint-Palais sont désormais équipés», comme l’a souligné Jean-Pierre Lartigue, délégué régional d’Orange qui participait au lancement à l’agence Orange de Royan.

Bouygues a devancé son rival de deux bons mois puisque le territoire de la Communauté d’agglomération de Royan (Cara) est couvert depuis le 1er octobre («avec quelques trous», admet un technicien).

Les secteurs de Rochefort, La Rochelle et Saintes bénéficient également de la 4G de chez Bouygues.

En revanche, SFR est un peu à la traîne. Seules Aytré, Angoulins et Lagord sont actuellement couverts et La Rochelle devrait l’être d’ici peu. «On fait un gros travail de modifications et d’ajouts d’émetteurs», explique Odile Saintagne, de SFR Royan, ce qui explique que la 4G de SFR ne sera pas mise en place sur le secteur de Royan et même sur le reste du département progressivement avant plusieurs mois.
résumé art de Didier Piganeau du Sudouest

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.