L’expo Picasso fait tousser

L'expo Picasso fait tousserL’expo Picasso fait tousser. Sélectionnés parmi les toiles que l’artiste a signées pendant sa «période» royannaise, du 2 septembre 1939 au 25 août 1940, deux mois après l’arrivée des Allemands sur la Côte de Beauté. La perspective de cette exposition, programmée du 15 février au 2 novembre 2014, n’a pas l’heur de plaire à tout le monde au sein du Conseil municipal. Dans le collimateur de ses détracteurs : son coût, essentiellement, annoncé à 90 730 euros.

L’élu d’opposition, Jean-Bernard Prudencio, le premier a pris la parole sur le sujet vendredi soir, à la faveur du vote d’une délibération proposant de solliciter une subvention auprès du Conseil régional.

À moins qu’on me prouve que cette exposition aura des retombées plus importantes pour la commune.

Marie-José Dauzidou a hérité du soin de répondre à Jean-Bernard Prudencio.

L’adjointe au maire en charge, notamment, de la communication a vanté ces «fac-similés traités de manière à donner le rendu d’une peinture sur toile».

Financièrement, Marie-José Dauzidou a mis en exergue les différentes recettes attendues.

«Nous sommes partis sur une prévision de 40 000 euros de recette par les entrées au musée», dont le plein tarif est de 4 euros.

La municipalité mise ensuite sur la vente des produits dérivés accompagnant l’exposition et les subventions attendues des Conseils général et régional pour alléger encore la part de financement restant à la charge de la Ville, finalement évaluée «à 37 000 euros», avançait vendredi soir Marie-José Dauzidou.

Didier Quentin ne voulait «pas épiloguer» sur le sujet et la polémique naissante.

Il a néanmoins pris la parole à son tour pour défendre son initiative.

Un argumentaire qui n’a pas empêché Jean-Bernard Prudencio et Sauveur Méglio de voter contre la délibération, la demande de subvention, «pour ne pas valider le principe de cette exposition».
résumé art Ronan Chérel de Sudouest

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer