La tempête de saison arrive

La tempête de saison arriveLa tempête de saison arrive. Par principe autant que par précaution, il convient de ne pas sous-estimer les phénomènes climatiques comme la tempête depuis plusieurs jours annoncée sur toute la façade atlantique, sachant qu’elle était déjà en action sur sa partie bretonne, hier matin «avec des rafales à plus de 90 kilomètres à l’heure», précisait le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage d’Etel (Morbihan).

En fait, ce front, qui au plus bas touchait en matinée la Loire-Atlantique et s’étendait le long de la Manche jusqu’à la mer du Nord, est le premier de la dépression. Un autre suivait déjà dans l’après-midi sur le Pays Basque et le Béarn.

Il devrait à l’horizon de vendredi, avoir embrassé plus largement le littoral atlantique avec toujours un vent de sud-ouest. La Charente-Maritime pourrait être touchée dès la nuit de mercredi à jeudi, voire plus tôt, avec de fortes précipitations.

Le coup de vent qui était annoncé pour la nuit dernière a beau être sur le papier deux fois moins fort que lors de Xynthia, des précautions sont prises au port des Minimes, le plus important de la façade atlantique.

La prévention est ici d’autant plus sensible qu’une partie de la digue du Lazaret, construite dans le cadre du chantier d’extension de cet abri, s’est effondrée début décembre, pour la troisième fois depuis le début du chantier.

Nous avons aussi fait le tour de nos effectifs pour savoir quels agents, en cas de coup dur, seraient mobilisables pour renforcer les équipes d’astreinte.

D’une part parce que la partie de digue qui a résisté, dans le virage du forum des Pertuis, offre, de son point de vue, une meilleure protection contre la houle qu’autrefois.

D’autre part, les vents qui étaient annoncés pour la nuit dernière sont de secteur sud, alors que la brèche est dans l’ouest du port qui, dans ce cas, reste abrité.

Enfin, Bertrand Moquay évoque l’installation par les agents de la régie d’un ponton brise-houle, en arrière de la brèche. Sur une longueur de 140 mètres, il est lesté d’un second rang de ponton, à raison de 1 800 kilos tous les 10 mètres.

Le dernier phénomène en date avait été celui de fin octobre avec une classification 9 Beaufort.
résumé du Sudouest

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer