Toujours plus de population dans l’Ouest

Toujours plus de population dans l'OuestToujours plus de population dans l’Ouest. La population des régions d’Aquitaine et de Poitou-Charentes continue de progresser plus vite qu’au niveau national. Mais plusieurs villes-centres stagnent ou sont à la baisse Recensement : toujours plus de population dans l’Ouest. En Gironde, l’accroissement moyen est de 1 % par an sur la période 2006-2011 pour l’ensemble du département. La population augmente toujours davantage à l’ouest que sur l’ensemble du pays.

Les chiffres du recensement qui viennent d’être publiés confirment une fois de plus l’existence d’une France à plusieurs vitesses.

En gros, les régions les plus dynamiques – hors Île-de-France – dessinent une sorte de grand «U» qui part de la Bretagne, descend vers les Pyrénées, longe la Méditerranée et remonte la vallée du Rhône.

Ailleurs, dans le nord, l’est et le centre du pays, les évolutions sont beaucoup moins positives.

Les aires urbaines de Lille et Strasbourg ont vu leur croissance ralentir entre 2006 et 2011, et de nombreuses agglomérations voient leur population diminuer dans le Nord-Pas-de-Calais, le Centre, l’Auvergne, le Limousin et plusieurs autres régions.

Entre 2006 et 2011, la France a ainsi gagné 1,7 million d’habitants, soit en moyenne 350 000 nouveaux résidants chaque année.

Avec un taux annuel moyen de progression de + 0,55 %, la population française progresse beaucoup plus vite que celle de la plupart des autres pays européens.

Dans le Sud-Ouest, cette moyenne est régulièrement dépassée. La population croît de 0,8 % par an en moyenne en Aquitaine, ce qui traduit malgré tout un léger tassement de la croissance régionale par rapport aux années précédentes.

En Poitou-Charentes, ce chiffre est de + 0,61 %, ce qui reste supérieur à la moyenne nationale mais inférieur aux régions voisines du littoral, Aquitaine et Pays de la Loire (+ 0,9 %).

Dans les Pyrénées-Atlantiques, où des villes comme Pau, Biarritz ou Saint-Jean-de-Luz voient leur population municipale baisser (1), ce taux retombe à + 0,6 %.

Il s’établit à + 0,5 %, dans la moyenne nationale, pour la Dordogne et le Lot-et-Garonne.

En Poitou-Charentes, avec un taux de progression annuel moyen de + 0,88 %, la Charente-Maritime assure à elle seule la moitié de la hausse de la population régionale.

La Charente arrive loin derrière avec un petit 0,32 % qui la place en queue du peloton picto-charentais.

résumé art Pierre Tillinac de Sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email