Le forcené s’endort

Le forcené s'endortLe forcené s’endort avec son arme. La rue de la Boule, à Saintes, a connu un milieu de nuit très agité entre lundi et mardi. Les forces de police de Saintes, renforcées par la BAC de la Rochelle, ont en effet été appelées vers minuit par une femme, qui s’était enfermée dans sa chambre. Âgée de 50 ans, elle venait de se disputer violemment avec son compagnon de 70 ans. Une fois sur place, les policiers ont tenté d’entrer en contact avec le forcené.

Depuis la fenêtre de sa chambre, la compagne a pu donner les clés de la maison aux policiers. Lesquels, vers 2 heures, sont tout simplement entrés par la porte et ont découvert le forcené…endormi dans son lit avec une carabine sous les draps.

Le septuagénaire a fait l’objet d’une garde à vue, levée ensuite pour des problèmes cardiaques. L’homme a toutefois pu être entendu par les policiers à l’hôpital de Saintes.

Il a reconnu les événements, a expliqué la relation orageuse qu’il a avec sa compagne et a exprimé avoir “craqué”.

Cette dernière, apeurée par la tournure de la dispute, n’a pas reçu de coups de la part de son concubin. L’affaire a été classée sans suite par le parquet de Saintes.

résumé art S.J de sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email