« L’Hermione » sa première escale

« L’Hermione » sa première escale« L’Hermione » sa première escale à Bordeaux en octobre. Alain Juppé et le romancier académicien Érik Orsenna vont annoncer cet après-midi la venue à Bordeaux de «L’Hermione», une réplique du navire qui permit au marquis de La Fayette de se rendre en Amérique, en 1780, pour combattre avec les insurgés en lutte pour leur indépendance. Toujours en cours de construction à Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime), «L’Hermione» effectuera à cette occasion à Bordeaux sa première sortie publique.

Et elle restera amarrée au quai Richelieu pendant plusieurs jours, à partir du 9 octobre 2014.

Le chantier de la reconstitution de «L’Hermione», à Rochefort, suscite un engouement tel qu’il s’est classé en 2013 au cinquième rang national des sites du tourisme industriel, avec 274 000 visiteurs.

Aujourd’hui, outre Érik Orsenna, qui préside la Fondation Hermione, Alain Juppé sera accompagné de Benedict Donnelly, président de l’Association Hermione-La Fayette.

Au moment où le président Hollande se fait le héraut de l’amitié franco-américaine, le projet Hermione se propose de revenir sur une page célèbre de l’histoire des relations entre les deux pays.

Selon l’association Hermione-La Fayette, la reconstruction de cette frégate qui a marqué l’histoire, s’inscrit dans une volonté de restaurer l’identité patrimoniale de Rochefort.

Fondée sur décision de Colbert, qui voulait implanter dans l’actuelle Charente-Maritime un nouvel arsenal royal, la commune conserve un patrimoine militaire de grande valeur, dont la célèbre Corderie royale aujourd’hui restaurée.

C’est une partie de ce patrimoine, fidèlement reconstitué, que les Bordelais pourront découvrir lors de la venue de «L’Hermione», sur les quais, en octobre prochain.

résumé art Denis Lherm de Sudouest



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.