Coquine Valentine

Coquine ValentineCoquine Valentine. «Déshabillez-moi, oui mais pas tout de suite, pas trop vite…» Peut-être officiera-t-elle sur l’air de cette chanson de Juliette Gréco pour cette soirée de la Saint-Valentin chez un restaurateur portbarquais. Elle, c’est Chacha Chérie, meneuse de la troupe saintaise Les Dames de Charmes, spécialisée dans l’effeuillage burlesque.

Histoire de redonner tout son caractère érotique et sensuel à cette célébration de l’amour, elle a accepté l’invitation de Pierrick Chabrat, nouveau patron du restaurant L’Huître y est, sur la presqu île de Port-des-Barques.

Pour mettre l’eau à la bouche de la trentaine de convives que pourra accueillir le restaurant ce soir, Chacha Chérie arborera peut-être un corset, un serre-taille, des porte-jarretelles ou encore des bas.

Autant de «vêtements nobles qui suscitent le respect», relève la meneuse de revue. Attention cependant à ne pas se méprendre sur les intentions du restaurateur.

«Je souhaite que les gens comprennent bien que ce n’est pas de la vulgarité», explique Pierrick Chabrat.

Une redécouverte qui a le vent en poupe, puisque les spectacles de cabaret burlesque se sont développés ces dernières années tant dans les grandes villes qu’en province.

D’ailleurs, Chacha Chérie a appris son art à l’École des Filles de joie, en région parisienne. Elle donne des cours à des élèves qui souhaitent s’essayer à l’effeuillage, à Saintes et, dès le 24 février, à La Rochelle.

De quoi constituer une petite troupe qui se produit parfois sur scène, notamment à Saintes. Enfin, pas tout à fait, puisqu’elle évoluera avec sa «stage kitten», littéralement son «chaton de scène», en tenue de soubrette s’il vous plaît.

résumé art Thomas Ghiloni de Sudouest



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer