Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Elles débarquent du Portugal

Elles débarquent du PortugalElles débarquent du Portugal. Dix-huit tonnes d’huîtres creuses en provenance du sud du Portugal ont été déchargées vendredi dernier à la cabane d’élevage de l’établissement Papin-Poget, route Neuve à La Tremblade. Des huîtres de souche japonaise, du naissain d’écloserie mis à l’eau il y a deux ans, et qui a atteint le stade du demi-élevage.

Ces gigas sont donc arrivées au milieu de leur croissance. Après tri, les plus grosses seront remises à l’eau en Charente-Maritime et/ou sur les parcs paimpolais de l’entreprise.

C’est la première fois que la société fort connue de la presqu île d’Arvert teste la croissance des huîtres dans les lagunes proches de Faro.

Elle développe déjà le demi-élevage d’une partie de ses futures spéciales en Irlande, et leur offre la dernière pousse optimale à Utah Beach, en Normandie.

Cette fois, Emmanuelle Papin et Thierry Poget ont tenté l’aventure portugaise, incités par des producteurs normands.

Ils leur proposaient d’élever des huîtres dans une première séquence dans bassins piscicoles, puis de les transférer vers des parcs en mer.

La société Lusostrea a ainsi été créée pour piloter cette production lancée avec dix millions d’unités de naissain et que suivent quatre salariés portugais.

Pourquoi tenter cette aventure lusitanienne, à 1 500 kilomètres de La Tremblade?

La mortalité qui s’abat depuis 2008 sur les huîtres juvéniles d’un an (jusqu’à des taux qui ont approché 80 % à leur paroxysme) est le déclencheur de la démarche.

Alors, le Portugal où Yves Papin estime à une dizaine le nombre de producteurs charentais qui y ont déjà des intérêts (plus au nord dans la baie d’Aveiro), pourquoi pas?

L’ostréiculteur souligne que l’initiative de la démarche revient à Thierry Poget, en partenariat avec Emmanuelle.

Résumé art Philippe Baroux de Sudouest



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.