Des cours de plus en plus « net »

Des cours de plus en plus « net »Des cours de plus en plus « net ». Le petit dernier des festivals rochelais ne demande qu’à grandir. Ici mais aussi à l’autre bout du monde. De fait, à la rentrée, le Web Program Festival, créé par Jean Cressant, par ailleurs responsable de Mativi et de la gestion des studios de tournage rochelais implantés dans l’Encan, va s’exporter.

En septembre, la manifestation essaimera en Suisse, à Montreux (du 11 au 13 septembre), puis à Abidjan, du 24 au 27 novembre.

«À Montreux, on parie sur la production Web à destination des entreprises», précise Jean Cressant.

Aux côtés de Bertrand Sailen, qui produira l’événement en Suisse, le patron du festival croit en l’essor des productions web pour l’entreprise.

La preuve, les Studios de l’Océan accueille actuellement un tournage pour la Mutuelle nationale hospitalière.

«Pour trois semaines, et ils reviendront avant la fin de l’année», assure Jean Cressant qui aimerait bien aussi voir venir des longs métrages… pour le cinéma ou la télé.

Non, il n’y a pas que Youtube sur Internet, les vannes de Kev Adams, les blagues de Rémi Gaillard ou des jeux en réseaux.

Les enfants accros d’écrans peuvent aussi surfer pour faire décoller leurs… notes. C’est en tout cas la motivation de France TV éducation.

Un service en ligne (education.francetv.fr) qui propose «aux parents d’élèves, aux éducateurs, aux élèves», une foule de sujets à consommer comme un clip, court et ludique.

«Tout en ayant un contenu pédagogique» assurent ses promoteurs présents au Web Program Festival, 5e édition, qui a ouvert ses portes hier à La Rochelle.

Une habitude pour ce programme en ligne du groupe France Télévision : «je viens chaque année depuis trois ans», assure Samra Lemonnier conseillère éditoriale pour France TV éducation, enthousiaste au sujet du rendez-vous rochelais.

Cette année, avec sa collègue Pauline Jacob, elle enchaîne «un rendez-vous toutes les heures» pour leur site.

Une chaîne sur le web qui se nourrit de formats courts, «de 2 à 8 minutes» comme les adeptes du Net les aiment.

Soit ce sont des extraits de programmes de France Télévision, soit des programmes réalisés spécialement pour le support Web.

De quoi développer les contenus sur leur chaîne en ligne qui, en novembre, collera plus encore à l’attente de son public. Les élèves s’y retrouveront mieux encore

Résumé art stéphane vacchiani de Sudouest



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.