Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Plus de 800 millions d’euros pour les routes et le rail

Plus de 800 millions d’euros pour les routes et le railPlus de 800 millions d’euros pour les routes et le rail. L’affaire est réglée et Ségolène Royal restera simple conseillère régionale à compter du mois du juin jusqu’en 2015 ou elle se représentera à la Présidence de Poitou-Charentes. Mais hier, c’est au titre de présidente de Poitou-Charentes que la nouvelle ministre est venue à Poitiers. Un premier déplacement en région… comme on dit à Paris.

Non, un simple rendez-vous à la fois formel et capital puisqu’il s’agissait de signer le protocole sur les infrastructures de transport, en présence de la préfète de Région, Élisabeth Borne, et avec les présidents des quatre départements concernés.

Globalement, c’est une somme de 801,50 millions d’euros qui sera investie dans les infrastructures routières et ferroviaires de la région (lire ci-contre).

Ségolène Royal, qui visiblement jubile et savoure sa revanche après avoir subi des camouflets pendant quelques années, s’est forcément réjouie du formidable travail.

Ségolène Royal a souligné que ce volet «mobilité» pour la région Poitou-Charentes était le premier à être signé en France.

Dominique Bussereau, président UMP du Conseil général de Charente-Maritime, s’est dit satisfait, pour les routes, et a ajouté : «Quand tout le monde s’y met, comme maintenant, ça peut faire avancer les choses».

Puis, il a parlé de l’écotaxe (lire en page 4) et d’un autre sujet qui fâche : l’A 831, cette autoroute devant, un jour peut-être, relier Rochefort à Fontenay-le-Comte, en Vendée.

À l’issue de cette réunion, elle a rappelé qu’il s’agissait «d’un ouvrage concédé» et que «chacun devait prendre ses responsabilités».



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.