Les personnes âgées, cibles des escrocs

Les personnes âgées, cibles des escrocsLes personnes âgées, cibles des escrocs. Contrainte au silence public le temps de la période électorale, la sous-préfète de l’arrondissement de Saintes, Michelle Cazanove, reprend la parole pour alerter les personnes vulnérables sur des escroqueries qui ont eu tendance à se multiplier cette dernière année. Que ces escrocs – «rusés et malins» – prennent pour cibles des personnes fragilisées agace tout particulièrement Michelle Cazanove.

Pour délivrer son message d’alerte, elle s’est entourée du commandant Le Discot, patron de la police nationale à Saintes, du commandant Rolland, commandant de la compagnie de gendarmerie de Saintes, et de Romain Corthes, du service «sécurité» à la sous-préfecture.

Michelle Cazanove pointe des scénarios «parfaitement élaborés et des situations qui peuvent être très crédibles». Les préjudices peuvent être très élevés… jusqu’à 10 000 euros en liquide dans les exemples cités.

Pour mieux comprendre les situations qui doivent alerter les victimes potentielles, essentiellement des personnes de plus de 80 ans et des personnes sous tutelle ou curatelle, voici quelques histoires survenues ces derniers mois à Saintes. Endroit préféré des escrocs pour repérer leur victime : les grandes surfaces.

Principe de l’arnaque au rétroviseur : la future victime circule en voiture et s’aperçoit qu’une autre voiture, derrière elle, lui fait des appels de phare pour qu’elle s’arrête. Un homme sort de la voiture et indique à la personne vulnérable qu’elle a heurté sa voiture avec le rétroviseur. Il lui demande quelle est son assurance… Et comme par hasard, les deux automobilistes ont la même. L’escroc passe un coup de téléphone à la fausse assurance. Très souvent, il y a au bout du fil une voix féminine.

La fausse conseillère assure qu’il vaut mieux régler le litige de suite, que la personne âgée risque du malus, des pertes de points sur son permis de conduire… La personne âgée, en état de stress, accepte alors d’aller retirer de l’argent directement au distributeur ou carrément à son domicile.

Parfois, l’escroquerie se double d’un vol pur et simple.

Histoire aussi incroyable que vraie arrivée en août : une fois au domicile de la vieille dame, l’automobiliste escroc s’est fait remettre les 2 000 euros et s’est aperçu que la dame stockait 8 000 euros supplémentaires… La coquette somme a disparu le temps que l’escroc et la vieille dame rejoignent ensemble les arènes de Saintes, après moult bobards.

Très probablement du cirage noir, suppose le commandant Le Discot, qui avec son collègue de la gendarmerie subit une délinquance itinérante, difficile à appréhender.

Autre arnaque qui, elle aussi, a tendance à s’installer au départ des grandes surfaces. Le vol de numéro secret des cartes bancaires

Les vols par ruse sont également un fléau, relève le commandant de la compagnie de gendarmerie. Les scénarios sont là encore très bien pensés : une femme et une petite fille passent le pallier pour vendre un calendrier ou autre. La petite a envie d’aller aux toilettes ; la personne âgée l’accompagne et pendant ce temps, la mère dérobe objets ou billets

Autre arnaque : les faux agents EDF ou GDF, qui se présentent et entrent au domicile, prétendant réaliser des relevés.

Résumé art Séverine Joubert de Sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email