Jean-François Macaire remplace Ségolène Royal

Jean-François Macaire remplace Ségolène RoyalJean-François Macaire remplace Ségolène Royal. Si le 28 février 2008, Ségolène Royal ne lui avait pas interdit de prendre la parole, Jean-François Fountaine serait peut-être aujourd’hui président de la région Poitou-Charentes et non maire de La Rochelle. Six ans ont passé et bien des rancoeurs se sont lavées dans les urnes. Elle est devenue ministre de l’Écologie, lui président de la Communauté d’agglomération de La Rochelle.

Et c’est un autre Jean-François qui se retrouve aux commandes de la Région : Jean-François Macaire.

Pur Poitevin de 58 ans, il fut chef de cabinet du maire Jacques Santrot avant de devenir son premier adjoint quand Ségolène Royal lui a proposé de figurer sur sa liste pour conquérir le Conseil régional.

Sa fidélité à la future candidate à la présidentielle n’a pas eu de faille depuis.

Et c’est sans doute pour cette raison qu’elle en a fait son premier vice-président puis son successeur «provisoire».

Il a présidé hier sa première commission permanente cependant que Madame Royal, devenue «simple» conseillère régionale, était retenue par ses obligations ministérielles.

Jean-François Macaire sera tout naturellement candidat à la présidence «officielle», le 16 mai prochain.

Il a été choisi à l’unanimité de son groupe majoritaire, «Une énergie d’avance». Selon ses proches, ses principales qualités seraient sa modestie et sa lucidité.

Il a beaucoup appris avec Ségolène Royal. Jean-François Macaire ne se berce pas d’illusions quant à son avenir politique.

Il trace sa route avec humilité et franchise. Une route qu’il emprunte le plus couramment en vélo électrique dans Poitiers où sa silhouette est connue.

«J’entends poursuivre l’oeuvre entreprise dans la parfaite continuité», déclare-t-il sobrement. Et quand on lui demande s’il y aura une «ligne macairiste», il répond dans un sourire qu’il n’a pas eu le temps d’y penser.

L’ouverture d’esprit, l’esprit de dialogue et la fidélité à Ségolène Royal du nouveau président de la Région, même l’opposition ne les contestent pas.

L’avenir dira si Jean-François Macaire parvient à imposer son style sans dévier de la route qu’il a fixée avec celle qui lui a mis le pied à l’étrier.

Résumé art Thomas Brosset de Sudouest



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer