Cognaçais et saintais se retrouvent

Cognaçais et saintais se retrouventCognaçais et saintais se retrouvent. Une assemblée doublement clivée s’est réunie hier dans la salle du Conseil municipal : Charente contre Charente-Maritime, gauche contre droite. Cognac, ville rose, accueillait quatre élus de Saintes issus de la nouvelle majorité divers droite de Jean-Philippe Machon (absent au rendez-vous), dans le cadre du comité du Syndicat intercommunal à vocation unique (Sivu) du réseau de villes Saintes-Cognac.

En raison de l’interdiction par le tribunal administratif de procéder à une présidence tournante, le maire de Cognac a suggéré qu’il pourrait démissionner dans trois ans, comme l’avait fait le maire de Saintes Jean Rouger en 2012, pour permettre à son homologue de prendre la tête du Sivu.

La réunion a également permis de détailler aux élus saintais le budget propre au réseau. Les 80 000 euros de budget sont ainsi abondés par chaque commune à égalité.

Il précise que l’organisme finance des actions concrètes dans les domaines du tourisme et de la culture.

Une subvention de 5 000 euros a également été attribuée à la fanfare théâtre Les Grooms, qui participera au Fleuve de festivals, l’événement commun de l’été à Cognac, Saintes et Rochefort.

Résumé art de Jonathan Guérin de Sudouest



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer