Les commerçants se divisent

Les commerçants se divisentLes commerçants se divisent. L’Union des commerçants du centre piétonnier (UCPC) vient de voir le jour sous l’impulsion de Gérard Marchais, du magasin Chrysalide, et de Delphine Barthelemy, d’Yves Rocher. Ils sont respectivement président et secrétaire de l’UCPC. Il y a deux ans, ces deux commerçants, alors adhérents de Saintes Shopping, l’association de tous les commerces saintais, avaient émis l’idée de constituer, par quartier, des regroupements de commerçants.

«L’idée était, et elle reste toujours la même si un jour Saintes Shopping s’y associe, que ces petits groupes de commerçants impliqués dans leur quartier soient fédérés par Saintes Shopping», expliquent-ils.

Il y a deux ans, le projet n’a pas séduit les dirigeants de l’association saintaise. Les besoins des commerçants du centre-ville ne sont pas les mêmes que ceux de l’avenue Gambetta ou même de Reverseaux.

Elle a évidemment très bien accueilli la décision rapide du stationnement gratuit par le maire de Saintes.

Cela passe par des animations, pas seulement sporadiques et d’une journée. Gérard Marchais émet l’idée d’une quinzaine commerciale. Ou encore un outil de fidélisation de la clientèle, commun aux commerçants adhérents.

L’Union espère donner l’envie aux autres quartiers commerçants de Saintes de créer leur propre association. Même si l’UCPC ne souhaite pas faire la guerre, elle vient d’ouvrir une brèche dans l’union que veut bâtir Saintes Shopping.

Résumé art emmanuelle chiron de Sudouest



Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email