Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Bussereau préfère Bordeaux à Orléans

Bussereau préfère Bordeaux à OrléansBussereau préfère Bordeaux à Orléans. Les Conseils généraux des quatre départements de Poitou-Charentes (Charente, Charente-Maritime, Vienne et Deux-Sèvres) se réuniront vendredi prochain à Ruffec (Charente) pour la première fois de leur histoire. Seul point à l’ordre du jour : le projet de réforme territoriale. Si fusion de régions il doit y avoir, Poitou-Charentes regarde tout naturellement vers l’Aquitaine.

Elle est partagée à 100 % par les deux départements charentais, plus la Vienne, et sans doute les Deux-Sèvres.

Cela dit, le journal dément lui-même sa carte en écrivant que rien n’est réglé pour les régions de la façade atlantique. Dans l’attente d’une intervention de François Hollande, l’ancien ministre se refuse à tirer des plans sur la comète.

La fusion des régions pourrait être décidée par la loi – à condition de réunir une majorité -, avec la possibilité pour les départements de demander ensuite à en partir. Si nous étions rattachés au Centre, nous le demanderions.

Quant à un éventuel remodelage des départements – l’amputation de la Charente-Maritime, par exemple, dont le sud rejoindrait la Gironde et le nord la Vendée -, il n’y croit pas une seule seconde.

Résumé art Pierre-Marie Lemaire de Sudouest



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.