Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Ostéopathes pour animaux

Ostéopathes pour animauxOstéopathes pour animaux. Cécilia Voiry, ostéopathe animalier, observe Orée, jument de 12 ans, trotter. Elle touche son dos, attrape une patte qu’elle lui fait plier. Le verdict tombe : elle a besoin de s’assouplir. L’ostéopathe commence par poser une série de questions au propriétaire de l’animal sur ses symptômes, ses antécédents médicaux et sur son environnement. Suivent des examens locomoteurs statiques et des tests.

La séance se termine par des manipulations.

La profession, qui est apparue dans les années 80 avec les courses hippiques et les études menées par Dominique Giniaux, vétérinaire, est actuellement en plein développement.

Ça, c’est le travail du vétérinaire. Je vais résoudre des problèmes de mobilité pour un chien qui boite ou qui a du mal à grimper sur un canapé, par exemple.

Les animaux de pure race, les chiens notamment, sont les plus fragiles.

Les ostéopathes reçoivent également de nombreux animaux sportifs, qui participent régulièrement à des concours.

Quant aux chevaux, ceux qui participent à des concours sont les plus touchés car les problèmes viennent souvent des cavaliers.

Autres types de patients : les animaux âgés, qui vont notamment souffrir de raideurs. «Pour les problèmes articulaires, comme l’arthrose, ou la rééducation, les effets bénéfiques sont visibles», assurent plusieurs vétérinaires de La Rochelle.

Résumé art Jennifer Delrieux de Sudouest



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.