Les Charentais en guerre

Les Charentais en guerreLes Charentais en guerre. Le programme commun mis en place par les universités de Poitiers, La Rochelle, Tours, Orléans et Limoges pourrait bien être l’arbre qui cache la forêt. Car, oui, les universitaires se réjouissent de la carte dévoilée par François Hollande, carte qui réunit Poitou-Charentes au Limousin et à la région Centre! Une jacquerie à la charentaise menée par les présidents de Conseil général, Michel Boutant et Dominique Bussereau, qui sentent le vent du boulet.

Ils voulaient se rapprocher de Bordeaux et garder leur Conseil général, ils auront Orléans avec Limoges en prime, et devront à terme dissoudre l’assemblée qu’ils président.

Réunion des quatre Conseils généraux ce vendredi à Ruffec, annonce d’un référendum sur la question, à l’automne, que l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin appelle lui aussi de ses voeux, en dénonçant «le fait du prince» de l’Élysée.

Agrégé de géographie, il n’ignore pas que Jonzac se trouve à 400 kilomètres et quatre heures d’Orléans, l’actuelle préfecture régionale. Cette nouvelle région XXL taillée depuis Paris sera la plus grande de France : deux fois la Suisse et quasiment la surface du Portugal, pour une population de 5 millions d’habitants.

Pour Jean-François Fountaine, le président de l’agglomération, à défaut de Bordeaux qui avait sa préférence, pourquoi pas Nantes?

Risque-t-on d’assister à un éclatement de la région Poitou-Charentes sur l’autel de ce redécoupage?

Chez les Charentais de l’intérieur, seule Madeleine Ngombet-Bitoo, élue confolentaise à la Région, proche de Ségolène Royal, n’hésite pas à défendre le rapprochement de Poitou-Charentes avec le Centre et le Limousin.

Le président de la CCI d’Angoulême travaille depuis de longs mois sur le renforcement des liens avec les instances consulaires bordelaises. Du gâchis !

Résumé art Thomas Brosset et Bertrand Ruiz de Sudouest



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.