Une Diva

Une DivaUne Diva. Un an, et des poussières de bois… C’est le temps qu’a réclamé la construction de «Diva», goélette de 14 mètres, au Chantier Hervé, à La Rochelle. Mis à l’eau il y a une quinzaine de jours dans le bassin à flot, le voilier n’est pas encore tout à fait gréé que, déjà, sa majesté éclate au grand jour. Mais il prend soin de savourer son plaisir. C’est que la naissance de «Diva», plus qu’une simple construction, est d’abord la rencontre entre deux hommes.

Le propriétaire, qui se réserve les aménagements intérieurs, est un bricoleur très averti. «Le client voulait souffrir pour jouir de son bateau, son rêve de gosse», ajoute Alain Balzeau.

Le charpentier de marine, quant à lui, a toujours donné le coup de crayon expert lorsque, parfois, la copie piétinait sur certaines options. Mais surtout, il a pensé une construction robuste et contemporaine, en strip-planking (juxtaposition de fines lattes de bois) pour la coque.

Et il y a apporté sa touche d’innovation, en adjoignant une quille stratifiée (résine époxy) à l’appareillage de bois. Ainsi, je n’ai aucun boulon de quille traversant, ce qui supprime les risques d’oxydation et de fuite.

Élégante, joliment posée sur l’eau, la goélette, au plan de pont très épuré, se sublime avec des lignes fluides et très dégagées.

L’inox de l’accastillage, le textile préféré aux câbles pour le gréement, soulignent la légèreté de la «Diva».

Résumé art Philippe Baroux de Sudouest

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email