L’hécatombe des coquillages

L'hécatombe des coquillagesL’hécatombe des coquillages. Les professionnels auraient mal pris les accusations d’un élu en date du 25 juin 2014 (président de la chambre d’agriculture). Il paraitrait que les analyses de l’eau n’apportait aucune certitude à l’origine des problèmes annonce le maire de la Flotte-en-Ré*. Ce dernier indique pourtant que des analyses des eaux du pertuis-breton font apparaitre la présence…

de sel nitrique provenant des engrais azotés. Ces même engrais qui font pousser les algues vertes rapidement ! Depuis le printemps, les désastres s’accumulent sans le pertuis-breton. C’est l’hécatombe des coquillages.

Le maire de la Flotte-en-Ré* indique que les pratiques céréalières intensive aux abords de la Seivre Niortaise et du Lay fait apparaitre des algues vertes dans la baie de l’Aiguillon.

Pour un ancien spécialiste océanographique, cela ne fait aucun doute que l’arrivée des algues vertes est liée aux affluents agricoles. Principalement le nitrate et le phosphate. Son hypothèse est la charge de particules fines qui ont modifié le milieu de la baie, ce qui en conséquence a fait diminuer la nourriture des coquillages.

*Selon Sudouest.fr


Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer