Il avoue le viol et le meurtre de la marcheuse

Il avoue le viol et le meurtre de la marcheuseIl avoue le viol et le meurtre de la marcheuse. Un homme de 22 ans, en garde à vue depuis jeudi matin, a avoué le meurtre et le viol de Catherine Gardère, une marcheuse de 51 ans dont le corps à demi dénudé avait été retrouvé le 3 octobre dans un bois à Echillais (Charente-Maritime), a annoncé vendredi le parquet de La Rochelle. Le suspect, qui a invoqué une «pulsion» pour expliquer son crime, devait être mis en examen dans la soirée pour «meurtre suivant ou précédant un autre crime, viol, et écroué», a précisé la procureure de la République, Isabelle Pagenelle, lors d’un point de presse.

Le jeune homme a été confondu par des tests ADN. Selon l’autopsie, la victime avait succombé à de multiples fractures de la face et à une fracture du crâne, ayant entraîné une hémorragie cérébrale.

«Il a tout reconnu, avant même de savoir qu’il avait été confondu par son ADN», a souligné la procureure. Il n’était pas inscrit au fichier des infractions sexuelles et se promenait vraisemblablement le jour du crime dans le bois où il a rencontré sa victime.


Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.