Les patients inquiets

Les patients inquietsLes patients inquiets. Le Collectif interassociatif sur la santé a sondé les Picto-Charentais qui confirment leurs craintes en matière d’accès aux soins. Alain Galland : «C’est le reflet instantané d’une situation locale». «Comprenez-vous le refus des jeunes médecins de s’installer à la campagne malgré les aides?». La réponse est sans appel.C’est non à 76%.

Et 83% des Picto-Charentais sont encore plus sévères avec l’État qui «ne prend pas les mesures nécessaires pour lutter contre la désertification médicale».

Les médecins libéraux, généralistes et spécialistes, en grève depuis la veille de Noël, s’inquiètent de l’avenir de leurs pratiques et de leur liberté d’installation et d’exercice.

Plus inquiétant, 9% des Picto-Charentais et 10% des Charentais ne bénéficient pas d’une complémentaire santé.

Plus rassurant, dans la région, 77% des habitants interrogés s’estiment en bonne santé.

Ils sont même 86% en Charente contre 77% en Charente-Maritime, 83% dans les Deux-Sèvres et seulement 66% dans la Vienne.


Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer