Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



La chasse au gaspi

La chasse au gaspiLa chasse au gaspi. A Royan, le lycée professionnel de l’Atlantique s’est prêté à un test sur le gaspillage alimentaire dans la restauration scolaire. L’établissement royannais est dans la moyenne nationale, située entre 30% et 35% de déchets en restauration collective.. Plus votre céleri-rave est gros et moins la part de pluches est importante. Voici le genre d’évidence qui, lorsqu’on analyse par le menu les déchets de la restauration scolaire, se transforme en pourcentage.

 
« Un céleri de 1,2 kilo, c’est 28% de déchet, deux de 500 grammes, 67% », indiquait la semaine dernière Philippe Huvé, du cabinet RNC Conseil, aux personnes assistant au forum « Terroir au menu », organisé au lycée de l’Atlantique de Royan. Plus votre céleri-rave est gros et moins la part de pluches est importante.
 
« Terroir au menu » désigne le programme lancé par trois collectivités de Charente-Maritime: les agglomérations de Royan, Rochefort et le pays de Marennes Oléron, afin d’augmenter le volume du circuit court dans l’approvisionnement de leurs 130 cantines.
 
Voici le genre d’évidence qui, lorsqu’on analyse par le menu les déchets de la restauration scolaire, se transforme en pourcentage.
 
Dans ce cadre, RNC Conseil a mené l’enquête en décembre dernier, sur le gaspillage alimentaire à l’échelle d’un self-service comme celui du lycée de l’Atlantique.
 
Plus en détail, on s’aperçoit que dans ce self, 20% des élèves passent sans s’arrêter devant le buffet proposant une quinzaine d’entrées.
 


Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.