La marée du siècle supposé

La marée du siècle supposé. Et en plus, cette marée d’équinoxe tombe un samedi 21 mars 2015. Pour peu qu’il ne pleuve pas, les permanents de l’association Iodde s’attendent à voir converger des milliers de personnes vers les côtes. Certains voudront assister à la pleine mer à l’assaut du rivage avec un coefficient de 119. Mais c’est la marée basse qui intéressera la majorité, cet estran dévoilé plus loin qu’à l’ordinaire, laissant espérer des paniers bien garnis de palourdes, coques, huîtres, crabes et bigorneaux.


 
Nous constatons dans nos enquêtes un important renouvellement des pêcheurs, beaucoup de gens de Charente, Deux-Sèvres et une pratique très familiale », affirme Jean-Baptiste Bonnin, directeur d’Iodde.
 
Ce médiateur environnemental est bien placé pour connaître le rituel de la pêche à pied.
 
Elle a élaboré une méthode fiable pour compter les pêcheurs et quantifier leurs prises – 360 tonnes prélevées chaque année sur les côtes charentaises -, elle abrite des thésards en biologie marine…
 
Bref, Iodde est devenue la référence en France pour tout ce qui concerne la pêche à pied.
 
La maille pour les coques est de 3 centimètres minimum, de 4 centimètres pour le pétoncle et la palourde, de 5 centimètres pour les huîtres, etc. (voir les détails sur le site d’Iodde).
 
A noter que des grandes marées sont régulières et se produises touts les 18 ans. De ce fait elles ne peuvent être classée comme marée du siècle.
 


Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.