Fleuve Charente : 19 millions pour réduire sa pollution

Fleuve Charente : 19 millions pour réduire sa pollution. Le fleuve Charente alimente trois cent mille personnes en Charente-Maritime, 600 000 en été, s’abreuvent d’une eau puisée dans le fleuve Charente à partir des deux captages de Saint-Hippolyte et de Coulonge-sur-Charente.
 
Le document, dont l’Établissement public territorial de bassin (EPTB) du fleuve Charente a la charge, passait en effet hier sous le paraphe des préfets, des représentants des deux conseils départementaux, de la Région et des chambres d’agriculture, coopératives et négociants agricoles, pour un texte qui concerne 202 communes et 3 500 exploitations en Charente et Charente-Maritime, le bassin versant du fleuve ignorant le découpage départemental.


Ce bassin versant englobe les affluents que sont l’Antenne, le Né, la Seugne, la Soloire, au final un territoire de 2 500 km2 dont dépend la qualité de l’eau puisée en aval, près de Saint-Savinien pour Coulonge et non loin de Rochefort pour Saint-Hippolyte.
 
Pour un meilleurs environnement, un volet vise l’acquisition et le partage de connaissances sur l’évolution de la qualité de l’eau et le suivi des reliquats azotés dans les deux départements indique lacharentelibre.fr, de même que des expérimentations de nouvelles pratiques sur les vignes et les grandes cultures.
 




 
 

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.