Des jeunes soupçonnés d’avoir piraté des lignes d’appel de la police

Des jeunes soupçonnés d'avoir piraté des lignes d'appel de la policeDes jeunes agés de 17 à 20 ans soupçonnés d’avoir piraté des lignes d’appel d’urgence de la police en 2016 ont été interpellés en Charente-Maritime en septembre dernier.

Trois jeunes hommes âgés de 17 à 20 ans, soupçonnés d’avoir piraté des lignes d’appel d’urgence de la police à 68 reprises à travers le pays, ont été identifiés par des enquêteurs de Seine-et-Marne.

Les policiers de Melun qui reçoivent les appels d’urgence (17) sont victimes « d’appels incessants » selon la technique du « spoofing », qui consistent à mettre des interlocuteurs en conférence.

Les fonctionnaires se retrouvent sans comprendre en ligne avec des gendarmes ou pompiers du département, et se voient insulter et menacer par les « pirates » qui s’immiscent dans la conversation.

En septembre dernier, deux de ses complices présumés, âgés de 17 et 20 ans et domiciliés en Charente-Maritime et en Dordogne, ont été interpellés à leur tour. Ils sont soupçonnés de 68 appels de ce type.




 

Votre message