40 cambriolages auraient été commis par des gens du voyage

Ce jeudi 25 février au tribunal de La Rochelle, c’était réunion familiale à la barre. 4 des 5 prévenus d’une même famille des gens du voyage sont accusés d’être à l’origine ou être mêlés à une quarantaine de cambriolages et vols de voitures commis en Charente-Maritime et dans les départements limitrophes entre octobre 2018 et mars 2019.

Seul le plus jeune d’entre eux, de ce que le ministère public appelle, « un clan familial », concède avoir volé un fourgon utilitaire. « Je n’avais pas d’argent pour faire réparer le mien ».

Au cours du dernier trimestre 2018 le parquet de La Rochelle ouvre une information judiciaire au sujet de nombreux vols visant des commerces, tous commis suivant le même mode opératoire. « Ces voitures étaient volées et équipées de fausses plaques », précise le tribunal.

Le 1ᵉʳ avril 2019 au petit matin plus de 80 gendarmes, accompagnés de chiens et sous la surveillance d’un hélicoptère investissent l’aire de Périgny.

Lors de ses réquisitions, le ministère public rappelle que les cambriolages s’étaient interrompus lorsque l’aîné de la bande était parti en vacances et au ski. « Donc ça veut dire qu’il n’y a pas de cambriolages lorsque je ne suis plus en Charente-Maritime ? »

Pour le ministère public tous sont coupables des faits qui leur sont reprochés. Des peines allant de 4 ans de prison ferme dont un avec sursis probatoire à 12 mois d’incarcération avec sursis probatoire sont requises. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 8 avril prochain.

Vous inscrire a notre lettre d’information




Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.