La prolifération des mouches et moustiques en Charente-Maritime

La prolifération des mouches et moustiques en Charente-MaritimeMoustiques, mouches, moucherons… Il explique leur présence par la météo : « Mouches, moustiques sont beaucoup soumis au climat et à la température. Les larves vivent dans l’eau , elles peuvent se développer dans les points d’eau qui existe dans les jardins.

Ceux qui nous dérangent le plus ce sont les moustiques. Les moustiques femelles sont les seules à nous piquer, elles cherchent du sang pour pouvoir pondre de nouvelles larves. « Les moustiques en France ne sont pas dangereux. « Il faut d’abord penser à diminuer les points d’eau, précise Benoit Gilles, particulièrement les points d’eau stagnante. Les larves ont pu se développer à cause de températures hautes, c’est-à-dire de plus de 23 degrés.

La meilleure solution est d’installer des moustiquaires à l’entrée des fenêtres pour éviter que les moustiques ne rentrent dans les pièces ».

À LIRE AUSSI >>
Moustique tigre : Les Charentais invités à le traquer

« Les larves de moustiques sont une source de nourriture pour tout un écosystème, explique Benoit Gilles, les moustiques nourrissent d’autres insectes et des oiseaux. Au lieu de les tuer il faudrait favoriser les prédateurs des moustiques. Une chauve-souris peut manger des millions de moustiques par an. _Plus on a de chauve-souris dans son jardin_, moins on a de moustiques ! »

Les variations climatiques de ces dernières semaines ont favorisé la prolifération des mouches et moustiques en Charente-Maritime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.