Paquebots de croisière : la Rochelle s’interroge sur l’impact de la pollution

Paquebots de croisière : la Rochelle s’interroge sur l’impact de la pollution La Rochelle est encore loin de Toulon, qui accueillera cette année, 87 escales de paquebots et près de 170 000 visiteurs potentiels. La cité maritime s’apprête pourtant à battre son précédent record établi en 2017 : jusqu’à 80 000 croisiéristes pourraient accoster cette saison au Port Atlantique pour un total de 35 escales, contre 48 000 visiteurs et 39 escales cette année-là.

La Ville et l’Agglomération de La Rochelle viennent de lancer une réflexion collective sur le sujet en partenariat avec le Port Atlantique, Charentes Tourisme, La Rochelle Tourisme & Événements ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie de la Charente-Maritime.

Objectif ? Identifier « les forces et les faiblesses, ainsi que les opportunités et menaces de cette filière », annoncent ses promoteurs, qui espèrent dégager des orientations et « une stratégie de positionnement » d’ici à l’automne prochain.

À CONSULTER AUSSI >> Toujours plus de bateaux de croisières en 2017 pour La Rochelle

Du côté de Charentes Tourisme, l’office interdépartemental, l’heure est également à « la prise de conscience collective », selon l’un de ses deux présidents, Stéphane Villain : « C’est un atout dans le jeu de la Charente-Maritime, mais il faut regarder les choses en face et mettre en balance l’intérêt économique et l’impact environnemental ».
Réduire le nombre d’escales ? Limiter la taille des navires et les flux de voyageurs ? Ces questions restent encore en suspens.

En résumé : Trente-cinq escales et jusqu’à 80 000 croisiéristes sont attendues cette année à La Rochelle, un record. Face à l’impact environnemental et économique de ces géants des mers, les collectivités et organismes professionnels lancent « une réflexion collective ». Résultats attendus à l’automne.

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email