Réchauffement climatique : en Charente-Maritime, 10 communes sont concernées

Réchauffement climatique : en Charente-Maritime, 10 communes sont concernéesLe gouvernement a classé 126 communes prioritaires pour s’adapter au phénomène d’érosion du littoral qui menace de plus en plus à cause du réchauffement climatique.

D’année en année, la mer gagne du terrain sur le littoral. Parmi elles, 126 sont considérées comme prioritaires pour s’adapter «aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l’érosion du littoral», comme l’indique le décret publié au Journal Officiel le 30 avril dernier. En Charente-Maritime, ces communes prioritaires sont au nombre de 10.

«Des questions se posent sur qui prend en charge le déplacement de la population des habitations touchées», pointe de son côté auprès de l’AFP Pascal Laporte, adjoint à l’urbanisme à Plérin .

Pour Elodie Martinie-Cousty, de l’ONG France Nature Environnement, le dispositif n’est cependant pas à la hauteur des dangers qui guettent les 1,5 millions d’habitants du littoral en France.

En France, il concerne en tout 864 communes “particulièrement vulnérables”. Les 10 communes sont : L’Île-d’Aix, Arces-sur-Gironde, Les Mathes, Saint-Palais-sur-Mer, Fouras, Saint-Georges-d’Oléron, Talmont-sur-Gironde, Port-des-Barques, L’Houmeau et La Brée-les-Bains sont ainsi concernées.

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email