Des bénévoles au secours des mammifères marins

Des bénévoles au secours des mammifères marinsSoyons le plus réactif possible », explique Jean-Roch Meslin, correspondant local du Réseau national échouages (RNE), coordonné par l’observatoire Pelagis de l’Université de La Rochelle.

« Nous n’avons jamais tant eu besoin du RNE qu’actuellement. Il s’agit d’un véritable baromètre. Les prélèvements biologiques alimentent une banque de données nationale », assure ce scientifique, Jérôme Spitz, le directeur de Pelagis, en évoquant les captures accidentelles, les collisions en mer ou encore la santé des populations.

« Des moments forts, assure Jean-Roch Meslin qui a participé à plusieurs sauvetages de dauphins. Nous sommes alors très proches des animaux, ils vocalisent à côté de nous, ils sont attentifs. On les arrose en attendant une marée favorable. Par ailleurs, on a vraiment l’impression de servir à quelque chose». Au fil des décennies, le RNE s’est considérablement renforcé et offre une formation poussée à ses correspondants.

À LIRE AUSSI >> Opération de sauvetage pour remettre à l’eau 17 dauphins échoués sur une plage de l’Île de Ré

Créé en 1970, le RNE comptabilise près de 500 correspondants bénévoles en France métropolitaine comme en Outre-Mer, informe LeParisien.

Suivez-nous et aimez-nous :

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email