Des films d’ailleurs

Embleme d'un FilmIl se dit souvent que la première édition d’un festival est particulièrement soignée et qu’il est difficile de faire mieux l’année suivante. Pour les Rencontres cinématographiques de Saintes, c’est l’exact contraire. «La communication autour de l’événement de l’année dernière n’avait pas été très bonne», reconnaît Jean-Louis Barraud, président du ciné-club Jacques-Coursier et organisateur de l’événement.

Car si certains des films programmés sont distribués en France, ce n’est pas le cas pour d’autres que le président est obligé de faire venir de leur pays d’origine.

Jean-Louis Barraud a dû faire jouer ses contacts et a réussi à joindre le cinéaste pour qu’il lui en envoie un exemplaire.

Pour le film belge «Modus operanti», même topo, sauf que le réalisateur Hugues Lanneau a décidé de venir lui-même avec la bobine dans les bagages.

Si cette deuxième rencontre cinématographique présente une dimension culturelle indéniable, les organisateurs espèrent aussi faire connaître les comités de jumelage, peu connus du grand public. Source

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.