Foncillon réinventée

Photo Stéphane Proust
A côté des projets monumentaux présentés à l’exposition «Royan, terre d’utopie», l’aménagement de la piscine de Foncillon pourrait paraître modeste. Pourtant, sur la table à dessin de son auteur, Hugo Terracol, le bâtiment retrouve «la majesté qu’il mériterait», selon lui. Parmi les élèves de l’école nantaise, il est le seul à connaître la ville depuis longtemps. Et lorsque le jeune professionnel se met à parler de son «bébé», c’est comme s’il existait.

Un grand bassin de 50 mètres est complètement ouvert sur la mer et donne cette sensation de plonger dans l’océan.

Cette ambition mêlée d’un profond respect pour l’architecture royannaise respectée dans sa blancheur, ses grands volumes, sa géométrie, ont su séduire les élus locaux.

Les sportifs auraient enfin un bassin de 50 mètres pour nager quasiment au niveau de la mer avec une grande coursive qui rappelle le pont d’un bateau, les enfants iraient du toboggan au bassin ludique en ayant toujours l’occasion, par beau temps, de profiter d’une baignade en plein air.

L’ensemble est «un croisement entre pleins et creux que j’apprécie beaucoup», témoigne Véronique Willmann. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.