La Stratosphère, c’est la galaxie du bonheur

Les tableaux aux couleurs pétantes, de même que les sculptures en inox brossé, sont simples et épurés. Voilà pourquoi Charles Stratos, d’origine grecque mais qui vit en Avignon, est un bosseur avec un air de dilettante. Il s’est lancé dans la sculpture – en reprenant toujours ses personnages ronds et sensuels – plus tard, en 1988, mais avec autant de bonheur et de succès.

En effet, l’artiste que présentent ce mois-ci Claude et Rachel Maetz a exposé un peu partout dans le monde.

Pratique : exposition à voir à la Galerie royale, 3, rue Audebert, à côté de la Corderie. Source

Vous pouvez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email