« Le marais, il faut le laisser tel qu’il est »

AssociationSi les riverains du marais de Pousseau ont découvert récemment l’existence de l’association syndicale dont ils sont adhérents d’office, leurs homologues de Pontaillac connaissent de longue date leur syndicat et son président, Édouard Biron.

L’assemblée générale tenue il y a quelques jours a offert une nouvelle occasion à Édouard Biron de mettre en garde à la fois la population riveraine de la zone humide et les élus locaux, royannais et vauxois, sur la fragilité de cette coulée verte que représente le marais de Pontaillac et sur les atteintes qu’elle subit ou risque de subir.

Le président du syndicat du marais de Pontaillac vise clairement le projet de zone d’aménagement concerté Cormier-Battières initié par la municipalité de Vaux-sur-Mer, qui prévoit à terme la construction de 460 nouveaux logements.

Il légitime cette angoisse par l’exemple : l’incident qui a contraint fin juillet 2007 la municipalité de Royan a fermé la plage de Pontaillac pendant quelques jours.

En cause : une connexion malheureuse entre une canalisation d’assainissement et une conduite d’eaux pluviales ayant entraîné une pollution ponctuelle des eaux de baignade après de fortes pluies. S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.