30 membres à l’Amap

Les Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique. Le principe est de créer un partenariat et un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter à l’avance la production du fermier à un prix équitable. À Saint-Jean-d Angély, il en existe une, Entre Boutonne et Charente, créée en 2006, dont le siège est à Fontenet.

Les membres paient une cotisation annuelle de 5 euros et viennent chercher la livraison apportée par les producteurs. Les paniers coûtent 4, 8 ou 12 euros suivant ce qui est demandé.

D’autres sont plus proches : Jessika Carrère produit des oeufs (et des fruits en juillet) à la ferme de la Gautrée, près d’Annezay ; Dominique Pluchon est producteur de légumes à Vandré.

Chez Jean-Luc Gibault, qui produira chaque semaine 80 poulets et 250 oeufs en septembre, «les poulets ont chacun 4 mètres carrés en extérieur et ne sont pas plus de 10 à l’intérieur», explique-t-il.

Enfin, Françoise et Jean-François Delaunay (Bignay) produisent de l’huile de tournesol, Alain Bude (Tonnay-Boutonne) de l’huile de chanvre et Laurence Gérard du miel de printemps de châtaignier et de tournesol à Saint-Jean-d Angély.



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.