Ce sera sans billes

On a du mal à l’imaginer, mais le spectre d’un scénario catastrophe se profile à l’horizon : la terrible fracture connue entre 2004 et 2008 pourrait se reproduire, à savoir que le sable fin de la plage de Royan ne verrait pas rouler les billes du célébrissime Mondial Billes, compétition estivale de haut niveau, créée ici-même en 1982. Des années noires, provoquées par le refus de la municipalité de Philippe Most de participer au financement de l’épreuve jugé excessif et renvoyant ainsi d’une pichenette la manifestation qui avait fait parler de Royan un peu partout dans le monde.

Y compris quand les billes ont changé de mains en passant dans celles du chef d’entreprise du Gua, Jacky Vernoux, en 2003.

La mairie de Royan avait renoué avec la tradition en 2009 et voilà qu’en 2011 se profile un serrage de ceinture des finances municipales, qui ne présage rien de bon pour l’épreuve prévue le 20 août.

En août dernier, juste après la finale, Jacky Vernoux, ayant d’autres activités très prenantes, a revendu la société à un Charentais, Jean-Paul Bescond, de la boîte événementielle Prod Events Organisation, à Cognac. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.