Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Le retour des affaires de camping dit illégal

Exemple de campingL’intitulé du tract, distribué hier après-midi devant le palais de justice de la Rochelle par les adhérents de la fédération française de camping-caravaning sur parcelles privées, donnait le ton. Il s’agissait aussi de solidarité envers les 12 propriétaires de parcelles dans l île de Ré, appelés à comparaître pour avoir, dans le courant de l’été 2010, à Loix ou à La Couarde, planté tentes ou stationné caravanes sur leur terrain alors que la loi le leur interdit.

Si le fléau de balance a plus penché vers la condamnation du camping illégal, la partie est sans cesse rejouée.

La pression sur ces derniers donne à penser qu’on assiste à une guerre d’usure au regard de leur âge et de la condition des prévenus, souvent des retraités modestes, fragilisés dès lors que la justice les convoque et les frappe au portefeuille avec les amendes requises.

Hier, le représentant de la délégation interservices des affaires juridiques et contentieuses de la préfecture affirmait que ces propriétaires, domiciliés en Gironde, Dordogne, Charente ou Charente-Maritime, n’étaient pas dans leur droit et que la défense du site et la protection des habitants devaient primer. S



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.