Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Quand Dominique Bussereau raccroche les wagons !

Dominique Bussereau (UMP), le président du Conseil général de Charente-Maritime, a proposé ce week-end de réunir les élus des deux Conseils généraux de Charente et Charente-Maritime pour évoquer le sujet sensible de l’électrification de l’étoile ferroviaire de Saintes et l’avenir des lignes Angoulême-Cognac-Saintes-Royan et Niort-Saint-Jean-d Angély-Saintes-Royan.

Cette réunion inédite aurait lieu à Saintes et pourrait être programmée avant la fin du mois.

Cette proposition fait suite à une véritable imbroglio.

Dans un écho paru ce samedi, « Sud Ouest » se demandait si M. Bussereau n’avait pas déraillé…

Nous rappelions que lors de sa conférence de presse de rentrée, le 31 août, Dominique Bussereau s’était déclaré prêt à faire des concessions.

«Si le Département de la Charente et la Région veulent être de bons partenaires financiers, nous pourrions revenir sur nos priorités et commencer par le tronçon Angoulême-Saintes Royan plutôt que Niort-Saintes-Royan», déclarait-il alors.

Or, dans l’éditorial du «Magazine de la Charente-Maritime» d’octobre, Dominique Bussereau effectue un nouveau revirement.

Ce week-end, Dominique Bussereau a voulu rassurer les élus de Charente.

Cet éditorial n’est pas d’actualité et n’aurait pas dû être publié.

Oui, depuis la rédaction de ce texte, le président du Conseil général de Charente-Maritime a changé d’avis.

Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.