Le département se protège des grandes marées

Le département se protège des grandes marées. Alors que les dernières grandes marées d’hiver s’achèvent le 10 avril, les chantiers de protection des côtes se poursuivent en Charente-Maritime.
 
A lui seul, le Conseil départemental de Charente-Maritime en porte huit, en qualité de maître d’ouvrage.


«Nous avons mené les études pour les communes, surtout pour celles qui n’en ont pas les moyens financiers ou techniques.
 
Il faudrait 350 millions d’euros pour une défense au top, et 150 millions pour un système de défense supérieur à avant Xynthia.
 
Mais d’autres petites localités isolées, comme Moëze ou Brouage, se sentent démunies, financièrement et techniquement, face à l’immensité de l’océan…
 
Car la protection des côtes n’est pas une action unifiée et centralisée.
 
Car à ces dispositions s’ajoute la création des Plans communaux de sauvegarde, qui prévoient que la préfecture se borne à donner l’alerte aux communes, seules responsables juridiquement en cas de catastrophe.
 
«Ainsi l’État est protégé et les mairies responsables de tout», déplore le «Monsieur digues» du Département.
 




 
 

Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.