Invasions des éoliennes dans les deux Charentes : le ras-le-bol des associations

Éoliennes terrestresAvec près de 700 éoliennes déjà installées en Nouvelle-Aquitaine, les représentants de 165 associations annoncent ce mardi qu’ils déposent un recours devant le tribunal administratif. Les éoliennes défigurent nos campagnes.

Selon Michel Broncard, le vice président de la fédération environnement durable, qui habite Saint-Pierre-d’Amilly au Nord Est de Surgères, en Charente-Maritime, entre les éoliennes déjà installées, et celles à venir, cela représente au total 500 machines sur le département.
Les associations parlent « d’invasion éolienne »

Ce mardi à Bordeaux, les représentants de 165 associations ont annoncé qu’ils avaient déposé un recours devant le tribunal administratif. Selon Jean-Loup Revérier, de l’association des marais de l’Estuaire, ce document, dans son objectif 51, ouvre la porte à la multiplication par 2,5 d’ici 2030 de la puissance éolienne terrestre dans la région. Une action contre un document de la région Nouvelle-Aquitaine, qui selon eux, valide « l’invasion éolienne ».

« Des éoliennes qui, en bout de pâle, mesurent jusqu’à 150 mètres de haut, voire 180 mètres, et même bientôt 200 mètres. Cela défigure nos campagnes. »

Un constat partagé depuis longtemps par Dominique Bussereau, le président du conseil départemental de Charente-Maritime qui soutient ces associations.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sortir
Masquer