Merci de cliquez sur nos bannières publicitaires



Festival du film francophone : Angoulême, troisième !

Illustration ce soir, lorsque la présidente Nathalie Baye et l’ensemble du jury déclareront le 3e Festival du film francophone ouvert. Après bien des vicissitudes, coups bas et chausse-trapes, cette troisième édition est très attendue. En effet, l’événement imaginé par l’acteur et producteur Dominique Besnehard a bien failli disparaître. Financé par Magelis – le pôle de l’image d’Angoulême et de la Charente -, le festival n’a plus le soutien de la Région Poitou-Charentes.

Une raison à cela : Ségolène Royal et Dominique Besnehard, autrefois les meilleurs amis du monde, sont brouillés.

Avec 10 films en compétition officielle et 6 avant-premières, un hommage à Coline Serreau et des projections gratuites en plein air, la manifestation doit donner le tempo de la rentrée cinématographique et faire rayonner la création française et francophone.

Le second sera à l’honneur avec la projection en avant-première de son documentaire «D’un film à l’autre», retraçant sa carrière depuis les années 1960.

Enfin, Angoulême s’offrira une parenthèse musicale inédite avec la présence de Lulu Gainsbourg, le fils de Serge Gainsbourg et de Bambou, lui-même pianiste et compositeur de musiques de film. S



Votre message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.