Marjorie fait rimer son prénom avec chocolaterie

«On m’a dit qu’il fallait beaucoup de courage», sourit Marjorie Réaud. Et il faut dire qu’elle en a du courage, cette jeune Saintaise de 23 ans. Un an après avoir entrepris toutes les démarches, elle a créé, depuis le mois de septembre, sa propre chocolaterie, baptisée La Chocolat hier. «Mes parents m’ont beaucoup aidée sur ce projet», souligne la jeune femme.

Son laboratoire, qu’elle nous fait visiter, est, en effet, situé à l’arrière de la maison familiale, la véranda a accueilli réfrigérateurs et ustensiles de création.

C’est en fin de classe de 3e que Marjorie Réaud s’oriente vers un BEP-CAP pâtisserie.

Étude de marché, démarchages auprès des fournisseurs (chocolat, emballages, équipements), entretiens de suivi avec les différents partenaires (Mission locale, Chambre de métiers) ont constitué son lot quotidien au cours de l’année passée.

Elle participera aussi à différents marchés de Noël Sinon, elle revient du Salon du mariage d’Angoulême. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.