Transition en douceur des silex et des poteries

.
.
C’est pourquoi il nous faut réfléchir au devenir de l’association, de son musée et de ses collections.Précisons que Jacques Gaillard, fondateur de cette société avec Jean Tutard à l’époque, ne souhaitait pas reprendre le flambeau, deux ans après l’avoir transmis à Jean-Noël Joubert.Mardi soir en mairie, le président, tout comme Jean-Claude Arrivé, conseiller municipal en charge du patrimoine et de l’histoire de la ville, l’ont confirmé.

Les visites du musée archéologique, au cloître des Carmes, pourront être assurées par l’archéologue recrutée par la Communauté de communes, Valérie Mortreuil.

Un inventaire précieux pour l’histoire locale des terres de Haute Saintonge.

Son avenir reste assuré, d’autant que les belles trouvailles issues des fouilles de la nécropole du parvis de l’église reviendront bien un de ces jours.

Et que de ce fait, ce musée est forcément appelé à s’enrichir et à bénéficier d’une mise en valeur encore plus grande. S



Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.