Que faire des 2,39 millions d’euros d’indemnités après le naufrage de l’Erika ?

Photo AFP
Pour une fois, une somme d’argent est là et ne demande qu’à trouver de bons projets pour être utilisée. 2,39 millions d’euros, l’indemnité allouée à la Région Poitou-Charentes le 30 mars 2010, suite au naufrage de l «Érika». Jeudi soir, l’ensemble des acteurs du littoral ont donc été invités par la Région à se réunir à Angoulins : les maires de 44 communes, la filière pêche, les associations des sinistrés de la tempête Xynthia, les entreprises touristiques du littoral et bien d’autres encore.

Ségolène Royal, qui présidait la réunion, a d’abord souligné le fait que cette somme n’était «pas énorme», insistant sur la nécessité de ne pas la disperser.

Lors de l’énumération exhaustive des aides existantes de la Région en faveur du littoral, Ségolène Royal a évoqué le Fril Digue, Fonds régional d’intervention local réservé à la construction ou réfection des digues communales.

Outre cette mise au point, trois secteurs ont tout de même pu être dégagés concernant l’utilisation des fonds de l «Érika» : l’aide aux filières pêche, mytilicole et ostréicole, le label «qualité plage» et le développement des déplacements doux dans les zones à forte concentration touristique. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.