Le couch surfing en vogue

.
Dans l île de Ré, le surf se pratique aussi sur canapé. Faire dormir de parfaits inconnus dans son salon sans rien leur demander. On appelle cela le couch surfing : une communauté de près de 4 millions de globe-trotters qui s’hébergent les uns les autres. Mais dans l île de Ré, destination pourtant prisée, ils ne sont qu’une dizaine à y participer. Et tandis que les chambres d’hôtes s’arrachent à plus de 70 euros la nuit, le concept peine à s’implanter.

L’été dernier, Aurélien, couch surfeur de 23 ans, a hébergé un groupe d’Allemands dans sa maison de famille à La Couarde.

Et, en mai, c’est un couple de Russes qui a contacté Alix.

«Les petits plats, c’est génial pour créer du lien», sourit la couch surfeuse.

Au Brésil ou en Argentine, la jeune femme cuisinait des lasagnes à tour de bras pour remercier ses hôtes.

Si l’on prenait des réservations, ça perdrait tout son sens. S



Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.