Lilou, appelez-la Mademoiselle le maire

.
Elle n’a que 11 ans mais accompagne déjà Raymond Saint-Louis-Augustin, le maire de Fort-de-France, lors des cérémonies officielles. Lilou est Royannaise mais habite depuis trois ans en Martinique avec ses parents. En CP à l’école Louis-Bouchet, elle est, aujourd’hui, en CM2 à l’école Eugène-Revert de Fort-de-France. Maire junior, pour deux ans, en réalité. «Il y a de grandes responsabilités mais j’aime bien ça», lance-t-elle avec un sourire.

Comme dans beaucoup de villes de France, le conseil municipal des jeunes est une mise en application de la démocratie participative.

La tâche est sérieuse malgré l’âge des participants.

Chapeauté par un responsable, le conseil est tout de même doté d’un budget pour mettre en » place ses projets.

Lors de la campagne, qui a entouré son élection, les amies de la jeune fille l’ont beaucoup soutenue.

Sur les 59 écoles de Fort-de-France, plus de la moitié a participé, l’élection n’était donc pas gagnée d’avance.

Les préoccupations de Lilou à la mairie sont principalement le développement durable, le tourisme et l’école. S



Vous pouvez lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.